Audenge: la générosité au service d'un EHPAD

Par Thomas Monnier


« Véritable lieu de vie, les espaces et les aménagements y sont fonctionnels. La Maison est aussi le lieu d’une vie sociale, affective, culturelle… » peut-on lire sur le site de La Maison des Cotonniers, située à Audenge, hélas, l'heure n'est pas à la fête, comme partout ailleurs. Depuis plusieurs semaines, et à cause du coronavirus, les hôpitaux et EHPAD sont confrontés à des situations spéciales qui sont au centre de réorganisations multiples. Première mesure, le 23 mars, la suppression des visites pour protéger chaque pensionnaires. « Le virus circule rapidement et de manière active sur tout le territoire français. Notre priorité est de protéger la santé des Résidents et patients et de préserver la santé de nos soignants et de l’ensemble de nos collaborateurs, » lisons-nous dans un communiqué. Et d'annoncer : « Dans cette lutte contre le virus les mesures barrières et les mesures de confinement des Établissements sont essentielles. Cette politique impose la suppression de toutes visites sauf autorisation exceptionnelle du Directeur en accord avec le médecin coordonnateur et l’ARS. Face à l’accélération de la circulation du virus, il est nécessaire de renforcer les mesures de confinement, y compris à l’intérieur de la structure. » Pour chaque établissement, l'important est de protéger tout le monde et éviter des drames ou même la circulation de la maladie virale. Il faut dire que de nombreuses personnes sont mobilisés pour offrir chaque jour l'attention nécessaire aux pensionnaires. Les aides soignants côtoient les accompagnants éducatifs et sociaux ou encore les agents polyvalents.


Un bel élan de solidarité



Le 23 mars, un communiqué de La Maison des Cotonniers faisait un appel aux dons et aux bénévolats. « Vous êtes étudiant, proche d’un Résident, voisin, au chômage technique, fonctionnaire, soignant en retraite, restaurateur, serveur, secrétaire, avez une activité qui se rapproche de la vie quotidienne dans une Résidence, ou voulez simplement vous rendre utile ? » était-il noté, et cette demande a reçu plusieurs réponses. Nous avons contacté l'établissement qui nous a révélé que la générosité avait été au rendez-vous. « Il y a eu des dons de masques, ça a renforcé les stocks, même si on en a déjà. Entre notre appel aux dons et l'arrivée des dons, le gouvernement a débloqué les dotations de masques. Il n'y a pas de pénuries, » explique-t-on. Outre les masques récoltés, il y a eu des gâteaux qui ont été apportés pour les équipes. Autant de gestes qui ont pu mettre du « baume au coeur » du personnel. D'une façon général, on nous précise, « plus on aura de stocks, plus on sera sereins, et plus le personnel pourra travailler dans de bonnes conditions. » Alors que ces temps sont difficiles pour tout le monde, un peu de générosité et de partage fait le plus grand bien.