L'histoire de Biganos

Par Léandro Carvalho


Avec plus de 10 700 habitants en 2017, la ville de Biganos s’est beaucoup développée à travers l’Histoire. Découvrez ses origines...

Vous ne le soupçonnez peut-être pas, mais les premières traces de Biganos remontent à l’ère gallo-romaine. Mais il y a plus de 2 000 ans, les habitants de Boïos (un petit village présent sur les bords de la Leyre) qui y étaient installés vivaient essentiellement de la pêche, de la chasse et de l’agriculture tout en fabriquant leurs propres outils, armes et même leurs bijoux. Ce n’est qu’au Moyen-Âge que les changements ont vraiment débutés car la population s’était majoritairement concentrée autour de deux régions de la ville : les Argentières et le Prieuré de Comprian (des quartiers existants encore à ce jour). La ville prendra d’ailleurs officiellement son nom à la même époque, en 1339, mais concernant ses habitants, ils restent désignés comme étant étant des Boïens.


Ce n’est qu’à partir du XVIII siècle que les choses s'accélèrent à vitesse grand V pour la ville. Car dès l’arrivée de la Révolution industrielle, ce un petit village essentiellement agricole a connu un véritable tournant fulgurant en exploitant toutes ses ressources naturelles (tuilerie, scierie, forgeron, verrerie…). Ce qui a fortement relancé le développement démographique. Mais à ce jour, il ne reste que l’usine de papier Kratf “Smurfit-Cellulose du Pin” comme seul vestige de cette période industrielle… De plus, il est important de rappeler que sa position géographique a joué un rôle majeur dans son développement car grâce à l’avènement du chemin de fer, la gare de Facture-Biganos (étant auparavant un grand centre de tri des marchandises) est aujourd’hui devenue la troisième gare de Gironde à accueillir le plus de voyageurs. Preuve que Biganos était et reste toujours autant une ville dynamique.